images

            

                         Yves Villeneuve et moi-même avons rencontré des parents d’enfants autistes.

Il faut rappeler que Le Front National veut une prise en charge digne de l’autisme et des troubles du spectre autistique.

Nous avons rencontré une famille dont les deux enfants sont autistes. L’un est légèrement handicapé et a suivi une scolarité adaptée, au sortir de cette scolarité, il a été admis à travailler en secteur protégé et mène sa vie.

Quant au deuxième enfant, plus atteint par le handicap, après une scolarité encadrée, ayant atteint « l’âge fatidique » de 21 ans, il s’est retrouvé sans structure adaptée.

Ses parents se relayent auprès de lui jour et nuit.

Leur amour et leur détermination sont sans faille. Le papa nous explique que ses enfants sont formidables, c’est vrai ils sont uniques !!!

Mais ne serait-il pas mieux que ces parents puissent voir leur enfant évoluer  dans une structure adaptée avec des professionnels qui veillent au bon développement de ce jeune ? Et de plus ce serait un moyen pour eux de se poser un peu , car c’est une attention constante qu’il faut exercer auprès de cet enfant.

Le professionnalisme de toutes ces équipes n’est surement pas à remettre en question car elles font un travail formidable.

Ce qui est à remettre en question ce sont les moyens financiers que l’on ne met pas à disposition de toutes les associations qui, il faut le savoir sont gérés par les parents des enfants handicapés, c’est le manque de moyens financiers que les ARS (Agences Régionales de Santé) versent.

Il manque cruellement de structures pouvant accueillir ces jeunes gens.

Il ressort de nos conversations avec toutes ces familles que l’état devrait prendre ses responsabilités et il est impératif d’améliorer les politiques sociales à l’enfance.

 Aujourd’hui nous avons une secrétaire d’état au handicap rattachée au 1er ministre, pourquoi pas un ministère du handicap ? 

Laurence Lefort