Communiqué de Florian Philippot, porte-parole national du Rassemblement Bleu Marine

Le « grand moment de rigueur » qu’évoque pour les fonctionnaires la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu annonce cinq ans de gestion absurde et injuste de notre fonction publique, après le chaos occasionné sous le mandat de Nicolas Sarkozy par la RGPP.

Notre fonction publique est pourtant une vraie force si sa gestion obéit à deux principes de bon sens :

  • Une évolution intelligente des effectifs : il faut cesser le saccage de la fonction publique de l’État, garantir les effectifs d’un État stratège, mais enfin faire des économies substantielles sur la décentralisation et la folie dépensière des grandes collectivités locales, régions et intercommunalités en tête
  • La justice parmi les fonctionnaires : le gouvernement doit cesser de gérer en aveugle des situations très contrastées. Nous réaffirmons notre position : le gel des petits salaires de la fonction publique est inacceptable alors qu’il est concevable pour les hauts fonctionnaires.

Pour cela, il faut réformer en profondeur le système du point d’indice et prévoir des dynamiques d’évolution salariale différentes selon les revenus.

La France peut être fière de sa fonction publique, organisée, bien formée et loyale.

Ne saccageons pas cet atout mais ayons au contraire une politique intelligente après des années d’aveuglement comptable et de dérive des comptes dans nos régions.